De directeur artistique en agence à directeur artistique / illustrateur indépendant

par | 4 Mar 2021 | Témoignages | 0 commentaires

Partager cet article

Découvrez l’histoire de Gonzague Demarquois, 37 ans

Nous avons rencontré Gonzague dans le cadre de la création de l’identité visuelle de Bloomencia. Nous souhaitions un accompagnement sur la création de notre logo ainsi que sur la charte graphique de notre site internet.

Qui es-tu?

Je m’appelle Gonzague Demarquois, j’ai 37 ans, je suis originaire d’Amiens, je vis par moment sur Paris.

J’ai fait des études d’arts graphiques à Saint Luc Tournai (Belgique)

Quel est ton parcours professionnel ?

J’ai débuté dans une agence digitale Fullsix, qui m’a à la fois formé au monde professionnel et fais naitre en moi cette envie d’indépendance. J’ai rejoint après DUKE, puis Saatchi&Saatchi et enfin une petit agence nommée Heaven.

Qu’est ce qui t’a donné envie de changer de voie ?

Dés que j’ai commencé à travailler à Paris, j’ai senti que j’avais besoin d’indépendance, vis à vis des sujets, des horaires, du collègue lourd avec qui tu n’aimes pas travailler (en tout cas tous les jours). Mais aussi une indépendance d’esprit, J’étais compliqué à manager. J’avais besoin d’être responsabilisé là ou en agence, je ne gérais, ni mon temps, ni ma créativité. Je n’y trouvais pas suffisamment mon compte que ce soit dans ma vie pro que perso.

Est-ce qu’un livre, une personne…, t’a particulièrement inspiré dans le cadre de ton changement de vie pro ?

Guy Delisle, c’est un auteur de BD. J’adorais son aura et son mode de vie. Shenhzen, Pyongyang, chroniques birmanes. Il voyage et travaille en toute indépendance.

Quels ont été les principaux freins à ce changement ?

La peur de pas trouver de missions, pas trouver de clients.

Certainement l’éducation aussi, je ne viens pas d’une famille d’entrepreneur ou de libérale. J’ai fait un pas dans l’inconnu.

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

J’ai changé à 30 ans, après une expérience moyenne humainement en agence.

Je me sens très à l’aise, heureux dans ce que je fais. J’ai l’impression de faire plusieurs métiers en même temps, de me renouveler régulièrement, et je rencontre beaucoup de nouvelles personnes grâce à ça.

Quels seraient tes conseils à destination de ceux qui hésitent à faire le grand saut ?

Sauter le pas, s’informer, parler également et ne pas hésiter à parler de ses envies à quelqu’un qui a plus d’expérience dans ce que vous cherchez à réaliser et avoir confiance même quand on galère. Avoir un plan, ou plusieurs même, aide à savoir où l’on va.

Partager cet article

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le programme complet Bloomencia

 

 

Recevez dans votre boîte mail le programme détaillé. 

Merci pour votre demande, le programme est en route!